Alors que les cadres seniors subissent de plein fouet les effets de la crise, l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) a décidé de se mobiliser en lançant une opération baptisée Talents Seniors qui a d’ores et déjà été testée dans deux régions pilotes en 2019. Cette année, ce dispositif de mentoring va se déployer dans sept régions. Détails.

Le lancement officiel de cette opération s’est tenue hier à Marseille (13). Dans la pratique, Talents Seniors visent à mettre en relation des chefs d’entreprise, des cadres dirigeants, des décideurs institutionnels, des élus et des cadres seniors demandeurs d’emploi accompagnés par l’Apec.

Ces binômes ainsi constitués vont, durant les 12 mois de l’opération, se rencontrer, échanger et travailler conjointement, à raison au minimum d’un rendez-vous par mois. Ils seront épaulés par un consultant de l’Apec qui accompagnera au quotidien le cadre dans son projet professionnel.

In fine, ce dispositif doit permettre aux cadres seniors en recherche d’emploi de rebondir et de renforcer leur réseau et leur connaissance du tissu économique local… Et ils en ont bien besoin ! Surtout avec la crise actuelle qui ne devrait pas s’arranger dans les mois à venir.

« Il nous semble primordial de redonner confiance aux cadres seniors qui, notamment lorsqu’ils sont en recherche d’emploi, se voient trop souvent ramener à leur âge » souligne Gilles Gateau, directeur général de l’Apec.

Et de préciser que « structurellement les plus de 55 ans sont, en proportion, bien plus souvent en situation de chômage de longue durée que le reste de la population active. Malheureusement la crise risque d’accentuer cette tendance. C’est la raison pour laquelle nous faisons de l’accompagnement des cadres seniors l’une de nos priorités ».

Cette opération sera déployée tout au long de l’année 2021 sur l’ensemble du territoire, grâce à l’engagement et l’implication de 7 régions : Paca et Corse, Hauts-de-France, Pays de la Loire, Nouvelle-Aquitaine, Grand Est, Ile-de-France et Occitanie.

En 2019, et selon l’Apec, lors des deux éditions pilotes en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Hauts-de-France, 152 cadres d’une moyenne d’âge de 55 ans, se sont engagés dans l’aventure et plus de 140 entreprises ont participé à l’opération, en mobilisant des parrains et marraines bénévoles. Au global, près de 65% des cadres seniors ont retrouvé une activité dont 48% un CDI.    

Et Gilles Gateau de conclure : « en cette période tourmentée, alors que deux-tiers des entreprises qui veulent recruter anticipent des difficultés à trouver les compétences qu’elles recherchent, l’un des enjeux majeurs du marché du travail repose sur la capacité des entreprises à diversifier les profils, sans préjugés. C’est une des conditions pour mieux préparer la reprise et pour contribuer à une société plus inclusive ».