Alors que la maladie d’Alzheimer continue de gagner du terrain, il est plus que jamais conseillé de booster les capacités de son cerveau. Bonne nouvelle, notre alimentation peut nous permettre de stimuler notre mémoire ! Retour sur les aliments à privilégier dans notre assiette pour doper notre cerveau.

Les sardines

Les sardines sont riches en omega 3

A l'instar de tous les poissons gras les sardines sont extraordinaires pour entretenir la mémoire. Riches en oméga 3, les saumons, maquereaux, thons, etc. améliorent la qualité de notre mémoire, c'est pourquoi il conseillé d'en consommer deux à trois fois par semaine. Ces acides gras essentiels, dont le DHA, sont très important pour la préservation des membranes des neurones. Et pourquoi plus particulièrement la sardine ? Tout comme le cerveau, elle est riche en zinc : un oligo-élément qui dope les neurones. Bonus avec les sardines en boîte : on croque tout, arêtes comprises, c'est un bon apport de calcium, qui intervient dans la mémorisation à long terme.

Les huîtres

Les huîtres regorgent de zinc

Encore le zinc ! Les huîtres en sont très riches. Cet oligo-élément active les influx nerveux et favorise la mémorisation. Elles renferment, par ailleurs, des oméga 3 (surtout celles qui viennent des mers froides). Et ce n'est pas tout, elle aussi riche en vitamines B12 et en fer, qui apporte également des protéines qui interviennent dans toutes les réactions chimiques du cerveau. Inutile de patienter jusqu'aux fêtes de fin d’année pour les déguster, le meilleur moment c'est maintenant !

Les œufs

Les oeufs sont riches en choline

En omelette, à la coque, au plat, ... quelle que soit leur forme, les oeufs sont bons pour la mémoire ! Riches en choline, un nutriment neuromédiateur contenu dans le jaune et indispensable à la mémoire, les œufs sont des alliés de choix pour soutenir le cerveau. La choline est en effet indispensable au maintien en bon état des membranes cellulaires. Celle-ci permet aussi de produire de l’acétylcholine, un neurotransmetteur que le corps ne fabrique pas et qui intervient dans le processus de mémorisation. Les oeufs sont par ailleurs riches en lutéine et zéaxanthine, deux antioxydants de la famille des caroténoïdes, réputés pour protéger les yeux du vieillissement.

Les fraises

Les fraises regorgent d'antioxydants

Les fraises, tout comme les les myrtilles, les mûres et les framboises, regorgent de polyphénols, ces fameux antioxydants qui œuvrent pour protéger les cellules du cerveau du vieillissement et préserver leur jeunesse. Ces polyphénols aident par ailleurs à l'assimilation d'autres nutriments. De plus, ces fruits débordent de vitamine C, idéale pour donner un petit coup de pouce à notre organisme pour mieux assimiler le fer.

Les oléagineux

Les oléagineux sont des concentrés de minéraux

Dans la famille des oléagineux, les aliments stars sont les raisins secs, les abricots secs, les amandes, les noisettes et les noix. Ce sont de véritables concentrés de minéraux et d'oligoéléments. Parmi eux, le zinc, indispensable pour l'apprentissage et la mémorisation des informations. Alors on n'hésite pas à se faire un petit en-cas en les picorant. Ils regorgent d'énergie pour recharger les batteries et faire le plein de vitamines, minéraux indispensables pour stimuler la mémoire et renforcer la concentration.

Le chocolat cru

Le chocolat cru est riche en acides aminés

Le chocolat c’est bien mais le chocolat cru, c’est mieux ! C'est la tendance "rawfood", qui fait la part belle à l’alimentation crue. En effet, sans cuisson, les vitamines et minéraux sont mieux préservés et conservent tous leurs atouts. En consommant du cacao cru, on profite alors pleinement des vertus de ce dernier et notamment de la phénylalanine et autres flavonoïdes, des acides aminés qui stimulent le système immunitaire et améliorent notre mémoire ainsi que les capacités d’apprentissage.

Le curcuma

Le curcuma est plein d'antioxydants

Cette épice venue d'Inde est très en vogue actuellement. Et pour cause, elle est bourrée d’antioxydants qui luttent contre les radicaux libres, ces ennemis qui contribuent au vieillissement des cellules. L'action protectrice du curcuma est due à sa capacité à réduire l'inflammation dans le cerveau, un facteur associé à la maladie d'Alzheimer. Elle serait donc utile pour réduire les troubles de la mémoire. Par ailleurs, la curcumine, autre composant du curcuma, a également des effets antidépresseurs et agirait sur les personnes souffrant de dépression légère.