Le port du masque n’est plus obligatoire depuis le 17 juin dernier, sauf quand la distanciation sociale n’est pas possible  en extérieur et dans tous les lieux publics intérieurs. Marchés, files d'attente, gares, musées, aéroports, ... il reste exigé dans les lieux bondés pour lutter contre la propagation du coronavirus et de son variant Delta. Voici quelques conseils pour bien le supporter en cas de forte chaleur.

Avec les chaleurs estivales, porter un masque peut devenir difficile

Les coups de chaleur ne sont pas dues au masque

À l'arrivée des fortes chaleurs estivales, porter un masque peut devenir difficile, notamment pour les séniors. S'il est pénible à porter quand les températures grimpent, il n’est cependant pas responsable de coups de chaleur ou de déshydratation, comme le souligne L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : "l’utilisation prolongée de masques médicaux peut être inconfortable, mais elle n’entraîne ni intoxication au CO2, ni manque d’oxygène". Masque ou non, les séniors doivent se protéger de la chaleur et s’hydrater tout au long de la journée. Et dans le contexte de Covid-19, les recommandations habituellement applicables en cas de fortes chaleurs continuent de s'appliquer : en cas de malaise, de vertige, de maux de tête, de crampes, de nausée ou de vomissement, ayez le réflexe d'appeler le médecin le Samu.

Conseils pour se rafraîchir, avec ou sans masque

Il est conseillé aux séniors de respirer par le nez, bouche fermée, afin de générer le moins possible de condensation dans le masque et de boire de petites quantités d’eau régulièrement pour bien s’hydrater. Après avoir bu, il convient de garder le réflexe de se laver les mains au savon ou au gel hydroalcoolique.

Il est également important d'emporter avec soi en toutes circonstances un brumisateur de poche pour se rafraîchir le visage, mais sans mouiller le masque. Rappelons aussi que le masque doit être changé quand il devient trop humide et au moins toutes les 4 heures, pour plus de confort et d’efficacité.

Se munir d'un éventail permet aussi de se rafraîchir dans les lieux surchauffés comme dans les transports en commun ou les musées. Si des rougeurs ou des démangeaisons apparaissent avec le port du masque provoque, il convient de bien s'hydrater la peau matin et soir avec une crème adaptée. Ne pas hésiter à prendre conseil en pharmacie.

Conseils pour choisir et porter son masque quand il fait chaud

Il est essentiel de bien positionner son masque, en le plaçant sur le nez, la bouche et le menton. Il faut aussi adopter les bons réflexes lorsqu'on l'enlève et le remet, que ce soit pour boire et se rafraîchir : le tenir par les élastiques sans toucher la partie protectrice et se laver ensuite les mains au savon ou au gel hydroalcoolique. L'OMS propose d'ailleurs à ce sujet une vidéo rappelant les bons gestes à avoir et les erreurs à ne pas commettre, comme le descendre sous le nez ou le menton.

Même en cas de forte chaleur, il est important de maintenir son masque bien en place et de ne plus y toucher. Le choix du masque est tous aussi important, et à ce sujet, le Haut Conseil de Santé Publique recommande de privilégier certains types de masques :

  • Les masques chirurgicaux (de type I, II, IIR). Utilisés par les professionnels de santé, certains sont aussi accessibles pour le grand public. Il s’agit alors des masques de type chirurgical à usage unique non stériles.
  • Les masques grand public de catégorie 2. Il ont des propriétés de filtration supérieures à 70 %.
  • Les masques grand public catégorie 1. Ces masques ont des des propriétés de filtration supérieures à 90 %. Plus filtrants, il sont plus efficaces pour se protéger de la Covid-19 et ses variants.

Pour finir, nous vous recommandons de choisir un masque de couleur claire (blanc, bleu ou rose pâle) et d’éviter le noir ou les couleurs foncées qui retiennent la chaleur.

Source.