Les éditions Albin Michel viennent de publier le dernier ouvrage de Bernard Pivot intitulé Mais la vie continue… Un roman dans lequel l’homme de télé âgé de 85 ans, grand spécialiste de la littérature et de la langue française revient sur sa façon de voir et de vivre le grand âge.

On ne présente pas Bernard Pivot. L’un des meilleurs présentateurs de télévision et l’un des plus grands spécialistes de la langue française. On se souvient d’Apostrophe le vendredi soir et de ces écrivains qui venaient évoquer leur dernier ouvrage, on se souvient de l’interview de Soljenitsyne, on se souvient de Charles Bukowski ivre pendant l’émission, etc. Et puis il y aura aussi Bouillon de culture et les Dicos d’or.
 
Mais ce grand homme de télévision, ce maître des lettres, est également un écrivain. Il a publié son premier roman à l’âge de 23 ans. Aujourd’hui, il en a 85 et vient de faire paraitre chez Albin Michel son dernier livre : « Mais la vie continue » dans lequel l’auteur écrit sur la vieillesse et ses affres…
 
Aujourd’hui à la retraite, l’ancien président du jury du Goncourt évoque, par le biais d’un narrateur octogénaire Guillaume Jurus, trois ans plus jeune mais qui lui ressemble beaucoup, ses amis disparus, une santé parfois fragile, les anxiétés de l’âme, ses copains octogénaires, les « JOP », les jeunes octogénaires parisiens, etc.
 
« Une autre vie commence. Avec le plaisir de pouvoir enfin prendre son temps et le perdre » indique l’éditeur sur la 4ème de couverture. Et c'est bien sa manière de proposer une petite leçon de gouvernance individuelle, teintée parfois de mélancolie mais non dénuée d’humour, où chacun trouvera quelques recettes lucides pour vieillir heureux et le mieux possible.
 
A ce titre il propose 7 résolutions sur lesquels construire une vieillesse heureuse : ne jamais se plaindre, être de bonne humeur, entretenir sa curiosité, ne pas s'isoler, profiter, rêver et ajouter. Mais ajouter quoi ?
 
« Quand on est vieux on se dit, ça y est, je suis complet, dit Bernard Pivot, donc on est tenté de ne pas vouloir ajouter quelque chose à notre vie. Eh bien on a tort. Une passion nouvelle, un nouvel ami, prendre un chien ou un chat, lire quelqu'un qu'on n'a jamais lu... On ajoute quelque chose à notre vie. Mon personnage lui, il va tweeter » confie-t-il à RTL.