Souvent citée en exemple comme sport complet, la natation ne fait pas que des adeptes. Pour les amoureux de nature ou les ennemis de l’eau, la marche nordique entre aussi dans cette catégorie. Découverte de ce sport tranquille venu du nord.

Qu’est-ce que la marche nordique ?
La marche nordique, traduite du finnois sauvakävely, est un type de marche accompagné de bâtons. Souvent réalisée en plein air, elle est en réalité dérivée du ski de fond, dont elle garde les bienfaits.

Comment se pratique la marche nordique ?
La marche nordique se pratique en extérieur et de préférence dans un endroit « naturel ». La pratique, en elle-même, ne demande que peu de matériel : de bonnes chaussures et des bâtons de marche nordique.

Si le sport est complet et assez aisé dans l’ensemble, entendez par là qu’il est accessible à tous, un peu de technique est à apprendre. En effet, le planter du bâton, pour être efficace, nécessite une bonne synchronicité entre la partie supérieure et la partie inférieure du corps. Les mouvements sont, en effet, alternés. Une fois ce point parfaitement intégré, faites-vous plaisir.

Quels sont les bienfaits de la marche nordique ?
Selon les instances de santé, la marche nordique a de nombreux bienfaits pour la santé. Non seulement il s’agit d’un port complet pour le corps, mais la marche nordique possède aussi une dimension sociale, puisqu’elle se pratique souvent en groupe.

Une sollicitation musculaire globale
Complète au plan anatomique, la marche nordique tonifie les chaînes musculaires de l’ensemble du corps. En plus des jambes et des cuisses déjà tonifiées, la marche nordique sollicite aussi les épaules, les pectoraux, les abdominaux, les bras et même le dos. En tout, les spécialistes estiment que bien réalisé, ce type de marche entraîne entre 80 et 85% des chaînes musculaires du corps.

Un travail cardiovasculaire doux
Même si la marche nordique est un sport doux et accessible, il n’en reste pas moins qu’elle active le système cardiovasculaire et le système respiratoire. Son activation cardiovasculaire est similaire à un jogging à allure modérée.

Par sa position, le marcheur nordique s’offre aussi une plus grande amplitude pulmonaire. Les spécialistes estiment que l’oxygénation peut augmenter de 60% pendant la pratique de la marche nordique. Cette discipline est d’ailleurs de plus en plus proposée en rééducation.

Une amélioration globale du bien-être
Plus que des résultats ciblés, la marche nordique apporte des bienfaits plus diffus, mais tout aussi essentiels. En effet, ce sport complet améliore la circulation sanguine. Il participe aussi à la prévention de l’ostéoporose.

Le fait de s’oxygéner correctement pendant la pratique contribue aussi positivement au fonctionnement du système immunitaire. Enfin, soulignons que, pour les personnes isolées, c’est un très bon moyen de renouer avec une vie sociale riche et active grâce aux nombreux groupes de marcheurs existants.

Et pour la ligne ?
La marche nordique est souvent citée comme sport pour maigrir. Si ce n’est pas sa première vocation, surtout pour des pratiques de loisir, la perte de poids est un effet à long terme.

Plus précisément, la marche nordique permet de redessiner progressivement la silhouette. D’un point de vue purement mathématique, une heure de marche nordique brûle environ 400 à 500 calories, là où la marche normale se situe aux environs de 250.