La retraite représente une vraie rupture par rapport à son mode de vie de salarié ou de travailleur indépendant. Fini les contraintes d’horaires, les comptes à rendre à sa hiérarchie. Enfin des journées entières de liberté... Autant d’avantages qui peuvent pourtant déstabiliser. Les premiers mois de retraite sont donc très importants pour aborder sereinement ce grand bouleversement.


Anticiper et trouver l'équilibre

Afin de ne pas mal vivre ces premiers mois à la retraite, il est essentiel que ce grand changement de rythme de vie ne soit pas vécu comme une coupure radicale avec la vie sociale et comme le début d’une période d’oisiveté sans but. L’important est donc de trouver un bon équilibre dans la gestion de son temps et de l’anticiper un minimum.

Éviter de tomber dans l'oisiveté

Les premiers mois de la retraite sont souvent considérés comme de grandes vacances. S'il est tout-à-fait normal de prendre du bon temps au début, de profiter de sa nouvelle liberté, il faut cependant organiser très vite son temps, qui désormais ne sera plus que du temps libre.

L'un des premiers objectifs pour occuper ce nouveau temps libre peut être d'entreprendre des petites choses qui avaient été mises de côté jusqu’à maintenant, faute de temps, comme par exemple mettre de l’ordre dans sa maison, entamer un grand nettoyage, classer ses papiers non triés depuis trop longtemps, ou encore, faire le tri dans sa garde-robe. Réaménager son intérieur fait aussi partie des projets à entreprendre rapidement : une fois retraité, c'est chez soi que l'on passe une bonne partie de son temps... autant s’y sentir bien ! Ces activités très utiles occuperont les premiers mois de retraite de façon constructive.

Prendre soin de soi

Une autre manière de remplir son temps libre consiste à prendre soin de soi : c'est agréable et permet de se faire du bien au moral. En solo ou en groupe, participer à des voyages, des randonnées pédestres près de chez soi, fréquenter les saunas et les hammams, les salles de sport, ... toutes ces activités permettent d'être bien dans son corps et dans sa tête. Et cela facilitera forcément le passage entre la vie active et la retraite, qui peut s’avérer difficile .

Maintenir une vie sociale dense

Toutes les activités jusqu’à maintenant exercées en dehors du temps de travail, tous les loisirs, doivent être maintenus quand sonne l’heure de la retraite. La fin d’une carrière professionnelle n’est pas une fin en soi : la vie sociale, les hobbies, les distractions ne prennent pas fin au moment de prendre sa retraite. Faire du sport, bricoler, jardiner, voyager, voir des amis, etc. Ces habitudes de vie exercées avant l’âge de la retraite doivent perdurer. Elles éviteront de se sentir isolé, de s’ennuyer, au moins pendant ses premiers mois de retraité.

Être retraité peut aussi dire s’investir dans des activités bénévoles. C'est une bonne garantie de ne pas se couper de la vie sociale et de rester utile à la société. Il est important de définir, quelques mois avant la fin de son activité professionnelle, dans quel domaine l'on souhaite s'investir : soutien aux plus démunis, aide aux devoirs scolaires, partage et transmission de compétences professionnelles, etc., en contactant les organismes pour lesquels on souhaite donner un peu de son temps de retraité.

Maintenir une activité sociale dense
Maintenir une activité sociale dense

Consciemment ou sans s’en apercevoir réellement, chacun doit préparer son départ à la retraite et anticiper la gestion de cette  période de liberté afin de vivre sereinement cette nouvelle vie qui commence.