Lorsque les températures grimpent en été, rien de plus agréable qu’une petite baignade... Attention toutefois aux dangers de l’eau ! Retour sur ce qu'il est bon de savoir avant le plongeon.

Le premier danger auquel on pense lorsqu'on évoque la baignade, c'est la noyade. Si l'on a compté plus de 150 noyades accidentelles, dont 41 décès (32 %) depuis le début de la saison estivale. elle n'est pas le seul danger cet été …

Les courants de l’eau, peuvent s’avérer dangereux
Les courants de l’eau, peuvent s’avérer dangereux

Les courants marins

Les courants de l’eau, peuvent s’avérer dangereux. Selon le cours de la marée, le baigneur peut en effet être surpris et avoir du mal à retourner jusqu’à la plage. Attention aussi aux eaux peu profondes qui peuvent tout à coup faire perdre pied… Il faut en outre rester très attentif aux crampes dues à la nage en eau profonde et froide, qui peuvent entrainer la noyade. Il est également primordial de toujours bien surveiller autour de soi les bateaux et les surfeurs qui ne regardent pas toujours forcément autour d’eux… En un mot, rester vigilant.

La pollution maritime et les microbes

La pollution ne se trouve pas uniquement dans l’air, on la retrouve aussi dans les cours d’eau et les océans. Les nombreux bateaux qui y déversent du carburant, ainsi que le plastique flottant n’arrangent pas l’état des mers. Il est donc conseiller d'éviter de nager près des ports, où se concentre la pollution. Il est par ailleurs recommandé de nager dans les zones surveillées et de vérifier l’état de la plage avant d’aller dans l’eau Si une plage semble "nette", il y a de grande chances que la mer la bordant le soit aussi. L’eau peut aussi contenir des microbes indétectables à l’œil nu, mais l'eau trouble doit être vue comme une alerte : c’est souvent le signe de la présence de micro-organismes potentiellement nocifs.

La faune et la flore

Autant en mer que dans les lacs, les algues sont très fréquentes dans l’eau, Potentiellement nocives, elles sont d’autant plus présentes quand la température de l’eau dépasse les 20°C. Il faut particulièrement se méfier des algues bleues qui forment une couche de matière organique dégageant une mauvaise odeur et produisant une toxine nocive, pouvant provoquer des irritations cutanées. Attention aussi aux animaux urticants ou dangereux, ainsi qu’aux oursins…

L’hydrocution

L’hydrocution est dangereuse car elle entraine souvent à la noyade. Elle survient en général lors de l’entrée dans l’eau après une longue exposition au soleil. Le phénomène d'hydrocution est provoqué par la différence de température entre le corps et la l'eau : les vaisseaux dilatés par la chaleur subissent une rétraction brutale. Le  meilleur moyen de l'éviter consiste à ne pas se baigner après avoir mangé ou après un effort physique intense, à réduire la durée des expositions au soleil, et de s’humidifier la nuque et le ventre avant de se jeter à l’eau. En cas de crampes, de frissons, de maux de tête ou encore de démangeaisons, il est impératif de sortir immédiatement de l’eau et d'appelez de l’aide. A noter que les hydrocutions sont plus fréquentes à la piscine qu’en mer, où l’on a tendance à rentrer progressivement.

Sur toutes ces recommandations, bonne baignade !